Une reconnaissance officielle.

Les producteurs souhaitant identifier leurs produits pour mettre en avant leurs pratiques «différenciantes» peuvent intégrer le processus officiel de reconnaissance et d’identification de la qualité.

COMMENT SE CERTIFIER ?

La première étape consiste à mettre en place un groupement de producteurs qui aura pour mission de défendre et promouvoir le signe de qualité visé. C’est l’Organisme de Défense et de Gestion (ODG).

L’ODG doit ensuite rédiger les référentiels définissant les exigences qui font de la démarche une démarche différenciante. Ces documents de référence, pour être recevables, doivent être en adéquation avec la politique générale des Signes définie dans le code agricole et pastoral de la Nouvelle-Calédonie. L’Organisme de Gestion (OG) sera chargé d’instruire les référentiels lorsqu’ils seront déposés pour homologation. Il transmettra ensuite son avis au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie qui prendra, in fine, la décision d’homologation par arrêté.

Un Organisme de Contrôle (OC) agréé réalise ensuite les audits des exploitations sur la base des référentiels (Cahiers des charges et plans de contrôle).

Les rapports d’audits sont transmis au comité de certification de la Nouvelle-Calédonie qui vérifie la conformité au cahier des charges et délivre, le cas échéant, une certification et la possibilité pour l’exploitant d’apposer le signe ad hoc sur ses produits.

L’ensemble de ce dispositif est administré par l’Organisme de Gestion des signes de qualité (OG).

Pour plus de renseignements contacter l’animateur des Signes de Qualité à la Chambre d’Agriculture de Nouvelle-Calédonie – tel : 24.66.17

LES DIFFÉRENTES COMPOSANTES DU PROCESSUS

L’Organisme de Gestion (OG) :
structure décisionnelle centrale du dispositif composée des Institutions (Provinces, Gouvernement, Etat), des chambres consulaires et des
consommateurs.

Les Organismes de Contrôle (OC) agréés qui contrôlent les exploitations sur la base de référentiels homologués par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Les Organismes de Défense et de Gestion (ODG) qui sont des groupements de producteurs ayant comme mission principale d’établir leurs référentiels et de faire vivre leurs signes (communication, défense, …).